L’enfer des Palanges 2015 vu par Loïc

Retour sur la première course de la saison, l’enfer des palanges et ses 22km pour 850m de D+.

Je pars récupérer mon dossard et je retrouve 2 membres de l’association Sports Nature Lévézou, une semaine que l’association est née et la joie de se retrouver est déjà là. C’est génial !!!
Quelques minutes plus tard et je rencontre Delphine et Rémi sous l’arche de départ qui, bien malades ne pourront pas courir mais sont venus nous encourager. Super, l’esprit de notre association prend forme, ça fait plaisir !
Le départ est donné à 18h, comme à son habitude, la neige est au rendez-vous. Quelques coureurs partent très vite devant avec notamment Adrien Seguret, Clément Barret et Nicolas Cantagrel qui finiront sur la boîte.
Je pars tranquillement en maintenant une allure correcte autour des 15km/h au côté de Mlle Anne-Lise Rousset ( oui la vrai ! ), je vais courir les 3/4 de la course derrière cette extraterrestre impressionnante de facilité. Première descente et elle me distance déjà. Je me retrouve seul pour un petit moment, ce qui me permettra de profiter de la course nature dans son art et dans la nuit des Palanges. On arrive à la première difficulté et j’aperçois un duo devant moi, il s’agit d’Anne Lise et de Jérôme Lacombe.

Je pense qu’ils vont me distancer sur cette première bosse et en réalité j’arrive à accrocher le duo juste avant de basculer dans la descente. Et là, rebelote, je tente de les suivre mais ils vont trop vite, je me mange une méga gamelle vol plané sur le ventre bien amorti par la fine couche de neige. Je me marre et je repars aussitôt, une nouvelle foi solo dans cette nuit pas vraiment fraîche en réalité. On retrouve les coureurs du 14km sur une partie de la course, ils sont vraiment sympas et me laissent passer tout en m’encourageant, et là, surprise, je retrouve le duo, Anne Lise et Jérôme Lacombe juste devant moi, c’est super, juste avant la dernière bosse, je ne serais pas solo.
Anne Lise m’impressionne vraiment avec sa foulée, je comprends mieux quand Adrien dit d’elle qu’elle ne court pas mais qu’elle vole.
Je m’accroche au duo et à ma grande surprise je passe devant en continuant ma montée tranquillement, je sais pas trop ce que je fais dans ce top 10 mais je me régale et je termine ma course et ayant profité au max. Je retiendrai l’incroyable Anne Lise qui semble ne jamais forcer pendant la course.
En résumé une superbe sortie qui permet de se préparer au mieux pour le trail des ruthènes dans 3 semaines. Je terminerai 5ème derrière les gros calibres.
Le meilleur moment, une bonne bière avec Mr vélo, Sim Boutonnet à l’arrivée !
Félicitations aux bénévoles pour ce super évènement, ce super repas et cette course toute particulière.

Posted in Récits.